Bien utiliser le diagramme de Gantt

Chaplin Modern Times
A l’origine, le diagramme de Gantt est un outil d’organisation scientifique du travail inventé au début du 20ème siècle pour améliorer la productivité des chaînes de montage dans les usines.

Quelques décennies plus tard, le Gantt a été utilisé avec succès pour gérer de grands projets d’infrastructure avant de devenir une icône de la gestion de projet. C’est aujourd’hui un outil incontournable du chef de projet. Et pourtant, il convient de l’utiliser avec discernement…

Si tous les projets ont un besoin de planification et de respect des délais, ils ne s’apparentent pas tous à du travail à la chaîne, ni à des grands projets de construction.

Dans le développement informatique, combien de diagrammes de Gantt finissent sans suite ? Environ 99%…

Le piège est de faire un Gantt par habitude sans se poser la question de l’utilité de ce qui n’est au final qu’une technique parmi d’autres. A quoi sert  le Gantt ? Quels problèmes résout-il ? Y a-t-il des conditions à son utilisation ?

Diagramme de Gantt et Planification

Diagramme de Gantt

Le Gantt permet de visualiser simplement les délais, l’ensemble des tâches et leur séquencement.

Mais c’est une erreur de commencer la planification du projet dans un Gantt. 

En effet, dans le Gantt, il y a tout: la définition du périmètre du projet, la décomposition en tâches et leur ordonnancement, l’estimation des charges et le calcul des durées, les affectations, la disponibilité des ressources… C’est trop d’un coup. La planification d’un projet requiert un processus d’analyse qu’il est dangereux de court-circuité…

La construction du Gantt est la dernière étape du processus de planification. Il permet de calculer les délais et d’optimiser les ressources.

Le Gantt peut être utilisé à un niveau macroscopique pour visualiser le projet et les délais. Mais pour cela, il existe d’autres outils plus simples de visualisation comme la ligne de temps.

Dans la suite de l’article, on considère uniquement le cas de l’utilisation du Gantt pour une planification détaillée jusqu’aux tâches des équipes.

Un outil indispensable pour…

Le Gantt est nécessaire pour gérer le séquencement des tâches lorsque les interdépendances sont fortes. Sur un chantier de construction, ces interdépendances sont très nombreuses et incontournables. (Il faut couler les fondations avant de pouvoir monter les murs…) Un outil pour les gérer est indispensable.

Le Gantt est aussi nécessaire lorsque les intervenants sur le projet sont nombreux. Il permet de construire les calendriers d’intervention, de répartir les tâches et de coordonner les équipes.

Sur un chantier de construction, il y a plusieurs équipes (terrassiers, électriciens, plombiers..) qui n’interviennent qu’à des moments précis, se croisent et donc communiquent peu entre elles; d’où l’importance d’une planification précise.

Mais un outil complexe

Pour un projet de taille moyenne avec une équipe de 6 personnes sur 1 an, on atteint très vite le millier de tâches à ordonnancer et à gérer. Même avec un bon logiciel, c’est un travail fastidieux.

Planifier avec un Gantt nécessite un effort important de la part du chef de projet. Il peut même être nécessaire de déléguer la planification à un expert.

Mais les enjeux du chapitre précédent peuvent justifier ce travail important de planification.

Quand ne pas utiliser le Gantt…

Le Gantt est utile pour planifier dans le détail. Or construire un planning détaillé et calculer des délais n’ont de sens que si:

  • l’ensemble du contenu du projet est connu à l’avance
  • les estimations sont relativement fiables

Dans certains projets, le périmètre flou, les inconnues et les aléas rendent toute velléité de planifier dans le détail futile.

Notamment, dans le domaine du développement informatique, les projets avec ces caractéristiques sont le cas général. Ceci est à l’origine du mouvement Agile et de son énorme succès. Gérer un projet Agile avec un Gantt est donc une hérésie.

Dans certains domaines, les problèmes adressés par le Gantt, séquencement des tâches et gestion complexe d’équipes, sont mineurs.

Toujours dans le développement logiciel, il n’y a pas de problème de séquencement des tâches car il y a peu de contraintes fortes dans l’ordre pour faire les choses. Il n’y a pas non plus de gros problème de gestion des équipes (solution simple de gestion des ressources).

Dans ces contextes, l’utilisation du Gantt génère un travail important avec des replanifications perpétuelles et ne résout aucun des problèmes majeurs.  Ceci explique l’abandon rapide du Gantt observé si souvent.

Exemples concrets

Voici 2 projets « informatiques » avec des enjeux très différents, donc un besoin d’outil différent.

Type de Projet Déménagement de salle serveurs Développement d’un logiciel
Problématique Réduire la durée de coupure de service (optimisation des délais) Répondre aux besoins des utilisateurs, intégration aux SI, ergonomie, apporter de la valeur… Problématiques variées où les délais sont une variable parmi d’autres.
Contenu du projet Parfaitement connu (équipement actuel) Cahier des charges ou spécifications qui vont évoluer, solution à peine ébauchée…
Estimation de la charge de travail Facile, déjà fait Marge d’erreur importante du fait de la nouveauté et des inconnues, nécessite d’acquérir plus de connaissances sur le problème et d’expérience dans les technologies ou le fonctionnel
Ordonnancement des tâches Important, nombreuses règles à respecter dans le montage ou le démontage des équipements. Pas important. Grande flexibilité.
Coordination des équipes Au moins 2 équipes distinctes très spécialisées (déménageurs et administrateurs réseaux) qui doivent se coordonner avec des délais courts Une seule équipeImpossible de prédire en détail le travail à faire du fait des nombreuses inconnues du projet.
Conclusion Utilisation du Gantt recommandée Se focaliser sur le périmètre du projet, l’architecture, les technologies, l’ergonomie, les risques… plutôt que sur le séquencement des tâches dans un Gantt.

Conclusion

Le contexte idéal pour l’utilisation du Gantt se définit par:

  • Le contenu du projet est défini avec un grand niveau de détail
  • Les charges de travail peuvent être estimées avec une bonne précision
  • Les dépendances entre les tâches sont des contraintes fortes
  • La coordination et la gestion des équipes sont complexes

Le diagramme de Gantt est un puissant outil d’optimisation du travail plutôt réservé à des experts de la planification.

Mais diagramme de Gantt et gestion de projet ne sont pas synonymes. S’il n’y a pas les conditions pour utiliser le Gantt, ni de valeur à le faire, il vaut mieux s’en passer.

6 réflexions sur « Bien utiliser le diagramme de Gantt »

  1. Tout à fait d’accord avec le point de vue développé dans cet article. Le Gantt reste le bon outil pour les projets industriels et de construction parce qu’ils comportent peu d’incertitudes et demandent en général une grande précision de coordination. Pour les projets de systèmes d’information et les projets d’innovation, il est effectivement inadapté. Le problème est également culturel : on fait plus confiance aux outils qu’aux hommes et on préfère une logique de confrontation mortifère à une logique de coopération. Vive le bon sens et l’agilité !

  2. Tout à fait d’accord. Problématique mainte fois rencontrée de mon côté.

    J’attends avec impatience le prochain sur les solutions alternatives et agiles.

  3. L’article est intéressant car je ne suis pas d’accord avec tout. D’accord pour dire que ce n’est qu’un outil, et que c’est son usage qui est important. D’accord pour dire que les entreprises confondent bien souvent GANTT avec planning, voire gestion de projet.
    Par contre, j’ai vu et utilisé des GANTT sans avoir un détail des tâches à faire au début, à affiner ensuite. On appelle ça la « planification en vague » ou « rolling wave planning » dans le PMBoK. Et ça marche très bien.

    1. Vous avez raison de dire qu’on peut utiliser l’outil du Gantt sans nécessairement avoir tous les détails des tâches dès le départ.
      Néanmoins, le point n’est pas de savoir si le Gantt est utilisable mais s’il est nécessaire.
      Le but de cet article est d’expliciter les conditions qui rendent le Gantt nécessaire pour prévenir l’utilisation systématique sans discernement de cet outil.
      L’utilisation sans discernement du Gantt risque de mener à l’échec du travail de planification, et peut conduire au rejet de l’ensemble de la démarche de gestion de projet. C’est ce qu’on veut éviter en distinguant la démarche de l’outil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *