Le diagramme de la valeur acquise, appelé aussi courbe en S, est le meilleur outil pour connaître et communiquer la situation d’un projet de façon simple et synthétique en termes de délai et de coût.

Pour une introduction rapide à la technique de la valeur acquise, lire Initiation à la Valeur Acquise.

Le diagramme montre 3 courbes: le plan (budget), le coût réel et l’avancement réel. L’avancement réel valorisé en euros s’appelle la valeur acquise, i.e. la valeur de ce qui a été fait, et donc considéré comme acquis.

L’interprétation du diagramme est simple avec 4 configurations possibles:

  1. Tout va bien, lorsque la valeur acquise est supérieure au coût réel et au plan.
  2. Rien ne va plus, lorsque la valeur acquise est inférieure au coût réel et au plan.
  3. Trop cher mais plus vite que prévu, lorsque la valeur acquise est inférieure au coût réel mais supérieure au plan.
  4. En retard mais moins cher que prévu, lorsque la valeur acquise est supérieure au coût réel mais inférieure au plan.

Les diagrammes ci-dessous ont été générés avec le logiciel de gestion de projet TimePerformance , conçu pour la technique de la valeur acquise.

Cas n°1 : Tout va bien
Dans ce cas, le projet est en avance et dépense moins que budgété. La valeur acquise est au-dessus du coût prévu et du coût réel.

Les 2 règles pour interpréter le diagramme de la valeur acquise

Règle 1: information sur les coûts

Si Valeur Acquise > Coût réel, le projet réalise des économies. (Et inversement)

Règle 2: information sur les délais

Si Valeur Acquise > Coût budgété, le projet est en avance. (Et inversement)

Remarque: Dans les livres, l’écart de délai de la valeur acquise est exprimé en €, calculé selon la formule: valeur acquise – coût budgété. Ceci est assez déroutant pour un délai. Heureusement, le diagramme permet de visualiser aussi l’écart de délai en jours.

Cas n°2 : Rien ne va plus
Ici, le projet est en retard et en surcoût. La valeur acquise est en-dessous du coût prévu et du coût réel.

 

Cas n°3 : Trop cher mais plus vite que prévu
Dans ce cas, le projet est en surcoût bien qu’il soit en avance. La valeur acquise est en dessous du coût réel mais au-dessus du coût prévu.

 

Cas n°4 : En retard mais le projet coûtera moins cher que prévu.
Dernier cas, le projet est en retard mais réalise des économies par rapport au plan. En effet, la valeur acquise est en-dessous du coût prévu mais au-dessus du coût réel.

 


La valeur acquise est indispensable

La valeur acquise est indispensable pour mesurer l’écart de coût.

En effet, l’écart de coût n’est pas égal à la différence entre le coût réel et le coût prévu (sauf dans le cas rare où l’avancement réel correspond à ce qui était prévu). La confusion serait dommageable au projet et à ses sponsors, comme illustré ci-dessous.

1) Dans les 2 situations ci-dessous, les projets sont en avance mais ont dépassé leur budget (coût réel > coût prévu). Pourtant un projet est en difficulté tandis que l’autre surperforme !

Cas n°3 : Trop cher mais plus vite que prévu Cas n°1 bis* : Tout va bien (ou presque)
* Le cas n°1 bis est identique au cas n°1 sauf qu’on a plus dépensé que prévu. Cela pourrait éventuellement créer un problème de trésorerie.
Le diagramme de la valeur acquise permet de visualiser immédiatement si l’avance est suffisante pour justifier le surcoût.

2) Dans les 2 cas ci-dessous, les projets sont en retard mais en dessous de leur budget. Pourtant, un projet a seulement un problème de délais (par exemple: à cause d’un problème d’obtention de ressources) tandis que l’autre a de graves difficultés (coûts + délais).

Cas n°4 : En retard mais le projet coûtera moins cher que prévu. Cas n°2 bis : Rien ne va plus (ou presque)
* Le cas n°2 bis est identique au cas n°2 sauf qu’il reste du budget.
Le diagramme de la valeur acquise permet de visualiser immédiatement les causes d’un retard: mauvaise performance ou manque de ressource.

CBTP, CRTE, CBTE, ED, EC…
Pour bénéficier du diagramme de la valeur acquise, il n’est pas nécessaire de connaître tous ces sigles (CBTP: coût budgété du travail planifié, CRTE: coût réel du travail effectué etc.).
Les sigles sont utilisés dans le rapport d’avancement de la valeur acquise sous forme de tableau. Pour information, voici leur position sur le diagramme:
Tagged with →  
Share →

14 Responses to Comprendre la valeur acquise en 4 images

  1. Morad BOUDFOUST dit :

    demande d’informations complémentaires
    Bonjour,
    Tout d’abord, je vous remercie pour cet article qui m’a permis de mieux comprendre le principe.
    Est-il possible d’apporter une précision concernant vos courbes. Pouvez-vous les associer aux 3 indicateurs CBTP, CRTE et CBTE.

    Merci d’avance pour votre aide.

    Cordialement
    Morad BOUDFOUST

  2. TimePerformance dit :

    CBTP, CRTE, CBTE
    J’ai ajouté un nouveau diagramme sur lequel sont représentés les CBTP, CRTE et CBTE.

    Vous retrouvez dans TimePerformance tous les indicateurs de la VA (valeur acquise) avec leur nom dans un des rapports d’avancement sous forme de tableau.

    Cependant l’utilisation intensive d’acronymes (CBTP, CRTE, EC, ED etc.) fait paraître la technique de la VA bien plus complexe qu’elle ne l’est en réalité. C’est bien dommage car c’est un outil à la fois très utile et très simple à utiliser, grâce à TimePerformance notamment.

  3. La valeur acquise c’est simplement la valeur du budget qui correspond à l’avancement. Cette valeur fictive, exprimée en coûts ou en pourcentage, permet d’estimer le retard coût et délai, un risque de dépassement. Je reste persuadé que ces courbes sont complémentaires au diagramme de Gantt, qui montre réellement le retard.

    Pour mettre en oeuvre ces courbes dans les autres solutions disponibles sur le marché, c’est trop de travail et c’est pourquoi ça ne fonctionne pas dans la pratique. Avec TimePerformance ça fonctionne du fait de son approche, et c’est heureux!

  4. Messaoud dit :

    Valeur acquise : ?
    Bonjour,
    merci pour cet article synthétique.

    Il serait intéressant de coupler cette analyse d’écart en coût et délai avec les méthodes agiles en gestion de projet informatique. Je pense notamment à l’outil BrunDownChart.

    Autrement, une question : pouvez-vous développer le calcul de la valeur acquise ?
    Merci pour la réponse.

    Cdt,
    Messaoud

  5. Time Performance dit :

    Valeur acquise, calcul et burndown chart
    Pour le calcul de la VA, c’est relativement simple. Pour chaque élément constitutif du projet, multiplier son avancement avec son budget initial puis faire les sommes aux niveaux supérieurs.

    Le burndown chart et le diagramme de la valeur acquise permettent tous les 2 de suivre l’avancement mais avec des points de vue différents et complémentaires (vision ingénieur/vision client).

    1) le burndown chart s’intéresse à la charge tandis que la VA concerne les coûts.

    2) la VA s’apparente plus au burnup chart par sa présentation.

    3) La VA fournit une information supplémentaire: la performance.
    En effet, la VA a 3 courbes tandis que le Burndown n’en propose que 2. La VA véhicule une information supplémentaire. Dans les 2, on peut voir l’écart de délais mais il n’y a pas d’écart de charge dans le burndown. (on fait l’hypothèse que l’équipe travaille toujours autant que prévu au départ).

    En résumé, la VA est destinée au client, au sponsor, pour le comité de pilotage, au Product owner, à la MOA etc. Le Burndown est utile pour l’équipe projet. C’est pourquoi notre outil TimePerformance propose les 2 graphiques.

  6. khadija dit :

    pouvez-vous expliquer les diagrammes svp?

  7. @khadija
    Nous avons fait quelques retouches sur le texte pour être plus explicites.

  8. nabil dit :

    Bonjour,
    je veux vous remercie d’avoir nous présenter ces informations sur la méthode de la valeur acquise, l’explication était vraiment très claire …
    ing.Mécanique.

  9. js dit :

    Bonjour,
    je vousdrais soulever un problème que je rencontre avec la mise en évidence de la variance délais:
    Pour moi, elle est fausse ou plutôt en partie fausse.
    Je m’explique:
    Le planning est, dans la grande majorité des cas, réalisé au plus tôt. Vos tâches disposent de marges,… Le problème est que dans la variance délais, un écart ne veut pas forcément dire que le projet est en retard. Elle met juste en évidence un écart par rapport à la référence qui est la date au plus tôt. De nombreuses personnes vont donc extraire des conclusions attives sur la santé du projet et engager des actions correctives parfois coûteuses, qui pour la majorité des cas, ne sont pas justifiées. En effet, seulement une dérive sur le chemin critique doit être corrigée au plus vite.
    Est ce quelqu’un d’autre partage mon raisonnement parce que je n’ai trouvé aucun blog parlant de ce sujet qui pour moi est assez critique?

    • Merci JS pour votre commentaire.

      Rappelons au passage que pour suivre les délais, la technique de la valeur acquise est beaucoup moins précise que la technique du chemin critique car elle ne prend pas en compte les dépendances. Mais elle est aussi beaucoup plus simple et parfois suffisante.

      Concernant votre raisonnement au sujet des écarts de délais, peut-être qu’une solution est de définir la règle suivante:
      Un écart de délai nécessite une action corrective qu’au-delà d’un certain seuil, qui est tout simplement la marge autorisée.

      D’ailleurs la méthode Prince2 repose sur la définition de ce type de seuils d’alerte qui sont clairement explicités.

  10. vincent dit :

    SVP
    lorsque l’on calcule les 3 couts, on s’interesse qu’aux couts liés à la partie travail? l’introduction des couts de matériaux et matériels figurent ils ou pas et pourquoi?
    merci

    • La valeur acquise ne fait pas la distinction entre coût du travail et coût des matériaux. Donc, normalement, les coûts de matériaux et de matériels doivent être intégrés.

      Pourquoi les intégrer ? 2 raisons:
      1) au final, ce qui compte pour le projet, c’est le coût total par rapport au budget total.
      2) il est possible de faire des arbitrages de type: utiliser du matériel plus cher pour économiser plus sur le coût du travail.

  11. Romain H dit :

    Bonjour,

    est il possible de trouver le nombre de jours de retard à rattraper à partir de l’écart de délai (par exemple écart de délai / productivité ?)

    Merci

    • Le nombre de jours de retard se visualise entre l’écart horizontal entre l’extrémité de la courbe de l’avancement et sa projection horizontal sur le planifié (symbolisé par un petit rond sur le graphique).

      Notre logiciel TimePerformance vous fournit explicitement l’écart en nombre de jours dans les rapports au lieu de l’écart de délais en euros proposé par la technique de la valeur acquise qui nous semble peu intuitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>