La feuille Excel est sans doute l’outil le plus utilisé pour gérer les projets SCRUM.  C’est la solution de simplicité, très souple mais peu efficace.

Le logiciel de gestion de projet TimePerformance repose sur les mêmes valeurs et les mêmes principes Agiles que SCRUM. L’avantage pour le chef de projet / product owner est de bénéficier d’une solution professionnelle, performante et prête à l’emploi.

La méthode SCRUM

analogie de la mêlée de rugby avec la méthode agile Scrum

SCRUM est une Méthode Agile de gestion de projet de développement logiciel créée par Ken Schwaber et Jeff Sutherland en 1996.

La principale motivation de son élaboration est de pouvoir gérer des projets complexes avec de nombreuses inconnues, auxquels les méthodes classiques (cycle en V, cascade etc.) sont par nature inadaptées.

Pour gérer ce type de projet, il faut pouvoir s’adapter facilement et rapidement aux changements incessants. C’est le concept d’Agilité.

L’image de la mêlée de Rugby (SCRUM en anglais) illustre parfaitement le style de cette méthode: progression continue, effort soutenu, importance de la cohésion de l’équipe, faire face ensemble pour surmonter les difficultés…

Ce que TimePerformance apporte une approche SCRUM

Centraliser l’information et la partager plus facilement

Garder une cohérence entre les différents backlogs (product, release, sprint) dans Excel, les post-it sur les murs et les courbes d’indicateurs peut devenir rapidement fastidieux. De plus, il n’est pas facile d’embarquer son radiateur d’information en réunion lorsque celui-ci est vissé au mur. Pour les équipes réparties sur plusieurs sites, faut-il s’échanger des photos du mur ?

Le management visuel, i.e. les post-it sur le mur, a des avantages indéniables mais aussi des inconvénients. L’utilisation d’un logiciel unique pour gérer toutes ces informations permet de gommer ces limitations tout en automatisant un certain nombre de tâches, mais sans la convivialité et la force d’un support physique.

La question n’est pas de remplacer le management visuel par un logiciel. Il s’agit de remplacer un ensemble hétéroclite de petits outils ou feuilles de calcul annexes, par un logiciel unique et simple.

Rationalisation de l’outillage, génération en temps réel des indicateurs et des courbes, partage de l’information ne sont qu’un point de départ à d’autres bénéfices de l’utilisation de TimePerformance.

Faciliter l’adoption de Scrum au sein de l’Entreprise

A  moins d’imaginer convertir toute l’entreprise à Scrum, il y a très peu de chance que les story points, le burndown, les backlogs, la vélocité etc. soient un langage compréhensible par tous. De plus, le contexte d’une entreprise ajoute certaines contraintes au niveau de la gestion des projets, notamment celles du suivi budgétaire, du contrôle des coûts et donc du suivi des temps. La communication du projet exige de parler en jours-hommes et en euros, le service Compta aussi!

La spécificité de TimePerformance est de faire le pont entre agilité et management traditionnel. Cette capacité est parfaitement illustrée par le cockpit du projet qui montre côte-à-côte le suivi de projet traditionnel (la valeur acquise) et le burndown chart.

Cockpit de projet

TimePerformance permet de répondre aux besoins et aux contraintes de l’entreprise sans pénaliser l’agilité des équipes, qui restent dans une sorte de cocon Scrum, et sans charge de travail supplémentaire pour le product owner ou le scrum master. Pour le management, le projet Scrum est géré « comme les autres ».

En fait, pour le management, le projet Scrum géré avec TimePerformance sera généralement bien mieux géré que les autres projets. En effet, TimePerformance met en oeuvre la technique de la valeur acquise, qui fournit des indicateurs de suivi des écarts et de performance ainsi que des prédictions à terme. C’est donc le nec plus ultra de la gestion de projet traditionnelle qui est mis à disposition des équipes agiles. De quoi crédibiliser Scrum auprès du management !

Autres bénéfices potentiels

Voici quelques autres apports possibles de TimePerformance pour les équipes.

  1. Historique du projet et la possibilité d’analyser ce qui s’est passé tout au long du projet.
  2. Mesurer les évolutions de périmètre du projet.
  3. Améliorer la fiabilité des estimations grâce à la mesure des écarts planifié/réalisé au niveau des user stories.
  4. Renforcer la qualité et le respect de la Definition Of Done grâce à la fonctionnalité « Méthode » de TimePerformance.

 

Pour la mise en oeuvre pratique de SCRUM avec TimePerformance, lire l’article Guide pour utiliser TimePerformance avec la méthode agile SCRUM.

Tagged with →  
Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>