Les outils de gestion de projet mal aimés

À en croire M. Yves Cavarec, secrétaire chapître du PMI Ile-de-France, les progiciels de gestion de projet sont perçus par les chefs de projets comme lourds, inadaptés ou contraignants.

En effet, dans une interview sur Microsoft TechNet, M. Cavarec fait un sombre constat en énonçant les 4 situations suivantes rencontrées dans les entreprises:

  1. le chef de projet «qui a l’habitude de gérer ses projets en toute transparence mais sans forcément utiliser des outils», pour lesquels l’utilisation d’un outil serait une contrainte.
  2. le chef de projet «qui va se dépêcher de mettre à jour sa planification dans l’outil de planification quelques jours [avant] ou la veille d’une revue de projet», ce qui correspond à un détournement de la finalité de l’outil.
  3. «l’utilisation parallèle des outils de gestion de projet et puis d’autres outils [tableur, traitement de texte etc.]. Pourquoi ? parce que l’outil n’est manifestement pas adapté à l’usage.»
  4. «le chef de projet est assommé par un ensemble de demandes. On lui demande de mettre à jour une planification dans un outil. on lui demande de mettre à jour un fichier Excel [etc…]. Il passe beaucoup de temps à faire de l’administratif alors [qu’il a bien d’autres fonctions]. L’aspect administratif de la gestion de projet prend le pas sur le reste.»

Chez Time Performance, nous partageons ce constat et c’est ce qui nous a poussé à envisager la gestion de projet autrement. De là est venue l’idée d’une Gestion de Projet 2.0 et d’un outil différent qui réunit l’essentiel de la gestion de projet dans un seul logiciel, simple et dont le reporting est totalement automatisé.

Sans être la panacée, TimePerformance garantit un excellent rapport entre la valeur ajoutée pour le chef de projet et le temps qu’il passe dans l’outil.

Cliquez ici pour voir l’interview sur le site Microsoft TechNet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.